OK
Cookies helfen uns bei der Bereitstellung unserer Dienste. Durch die Nutzung unserer Dienste erklären Sie sich damit einverstanden, dass wir cookies setzen. Weitere Informationen.

Jazz in Sanguinet

Affiche du festival Jazz in Sanguinet édition 2018

Edition 2018 : du 19 au 22 juillet


Cette année, la parenthèse musicale promet d’ores et déjà d’être surprenante ! Conforté par un succès grandissant, ce festival de Jazz va une nouvelle fois revêtir ses habits de gala durant 4 journées pour accueillir fidèles et curieux dans le beau cadre champêtre de l'espace Gemme, transformé pour l'occasion en village jazz.



Pour cette croustillante édition déjà deux grands noms sont sortis du chapeau de l’incontournable responsable artistique de Jazz in Sanguinet, Sergio DIEDERICH


UN VENDREDI ELECTRO JAZZY
     


Vendredi 20 Juillet prochain, le groupe Electro Deluxe sera sur la scène du Jazz in Sanguinet  
En dépit d’un nom semblant prétendre le contraire, ELECTRO DELUXE n’est pourtant plus un groupe électro, surtout depuis que James Copley s’est installé définitivement dans le fauteuil de chanteur attitré. Pour ce nouvel album, samplers, machines et platines ont d’ailleurs été rangés sous housse, et c’est avec une recherche absolue d’authenticité que « CIRCLE » a été pensé et réalisé.

Tendre vers une musique 100 % organique, retranscrite au plus proche de ce qui se joue dans le studio. Capturer le courant circulant entre chacun des membres du groupe, sentir la connexion télépathique de la section rythmique, la précision cuivrée, le frisson des cordes du piano, le clavinet bondissant. Percevoir le plus petit des souffles, prendre de plein fouet la puissance, vibrer sur les inflexions vocales.
Instruments d’époque, matériel vintage et enregistrement dans les historiques studios Sidney Bechet (anciens studio des disques Vogue devenus depuis studio MidiLive) auront été la porte d’entrée pour y parvenir.

Vibrant au groove d'une basse pour dancefloor, marchant au son des orgues hérités des grandes maisons soul, se consumant sous les cuivres descendants directs de ces groupes de funk flamboyants, envahis par les choeurs gospelisant invités aux côtés d’un James Copley toujours à l’aise pour caresser, chahuter ou boxer le micro; les membres d’ELECTRO DELUXE se seront appliqués à abattre à la masse toutes les cloisons esthétiques musicales.

Enregistré LIVE et ensemble afin d’éviter toute déperdition de chaleur, « CIRCLE » impose sur disque la cohérence et surtout la cohésion qu’ELECTRO DELUXE soumet à l’épreuve de la scène depuis maintenant quinze ans.


UN SAMEDI DE FOLY
          

Samedi 21 Juillet prochain, Liane FOLY nous fera l’immense honneur d’être sur la scène du Jazz in Sanguinet 
Un timbre de voix puissant et reconnaissable entre mille, un don précieux pour écrire et interpréter des chansons profondément tendres, une joie de vivre à l’épreuve des drames ; ajoutez à cela des millions de disques vendus et on pourrait presque ainsi résumer 30 ans de musique de Liane Foly, une des artistes les plus aimées du public français, une des plus audacieuses aussi de par ses choix de carrière.

Personnalité lumineuse, enthousiaste mais exigeante et bosseuse, la jeune femme combine une détermination infaillible et une générosité authentique. Ses deux qualités ainsi qu’une voix vraiment particulière, chaude et racée, lui ouvrent bientôt toutes les portes. André Manoukian, puis Fabrice Nataf croient eux aussi en sa bonne étoile et surtout en son talent. Son premier album sorti en 1988, connaît un succès qui ne se démentira plus.

Crooneuse, son 9ème album studio, marque enfin son retour à la chanson. Le talent et l’énergie sont intacts et se sont juste teintés d’un léger voile de mélancolie, que Liane qualifie pudiquement de sérénité. Elle a choisi de reprendre onze titres qu’elle aime tout particulièrement, dans un répertoire éclectique qui va du rock à la variété, mais en les interprétant avec une teinte volontairement jazz, tout en swing et élégance, le tout impeccablement servi par un big band. L'album ravira les fans de l’artiste, les amateurs de jazz et de chanson française.

Chaque morceau reflète un style, une émotion différente, mais toutes ont la même force évocatrice. Françoise Hardy, Julien Clerc, Henri Salvador, Jean-Louis Aubert, Leo Ferre, Eddie Mitchell, Johnny, mais aussi quelques savoureuses incongruités comme J’aime Regarder Les Filles de Patrick Coutin et Slave To The Rhythm de Grace Jones. Michel Jonasz lui offre aussi l’immense satisfaction de l’accompagner sur La Boîte de Jazz.

Cet album marque aussi la première collaboration de la chanteuse avec le très renommé Franck Eulry (Jonasz, Voulzy) et on sent à l’évidence que l’entente et le plaisir ont été réciproques.

Bon festival à tous.
Sergio Diederich

              
Localisation: